Paradoxes

Séminaire “Les Paradoxes”
Université de Neuchâtel – Automne 20
20

Résumé
Dans ce séminaire (niveau bachelor), nous nous intéresserons aux paradoxes, c’est-à-dire aux raisonnements d’apparence valide, dont les prémisses semblent vraies, mais qui débouchent sur des conclusions inacceptables. Nous nous concentrerons sur les paradoxes les plus fameux de l’histoire philosophie – tels que le paradoxe sorite, le paradoxe du menteur, les paradoxes de Zénon, les paradoxes du voyage dans le temps, le paradoxe de la fiction, le paradoxe de l’omnipotence – et explorerons diverses stratégies pour les élucider. Nous tâcherons également de déterminer si certains de ces paradoxes partagent une structure commune.

Séances
16 sept. Introduction

23 sept. Le Paradoxe sorite, part. 1 (R. M. Sainsbury “Vagueness: the paradox of the heap”, pp. 40-56) / Exposé: Hélène Frésard

30 sept. Le Paradoxe sorite, part. 2 (R. M. Sainsbury “Vagueness: the paradox of the heap”, pp. 56-66) / Exposé: Marc Flückiger

7 oct. Séance reportée

14 oct. Le Paradoxe du menteur, part. 1 (R. M. Sainsbury “Classes and truth”, pp. 123-131) / Exposé: Rafaël Tuzzolino

21 oct. Le Paradoxe du menteur, part. 2 (R. M. Sainsbury “Classes and truth”, pp. 132-145) / Exposé: Marius Thuriot

28 oct. Les Paradoxes de Zénon (R. M. Sainsbury “Zeno’s paradoxes: space, time, and motion”, pp. 4-21) / Exposé: Maxime Gerber & Nils Studer

04 nov. Semaine de lecture

11 nov. Les Paradoxes du voyage dans le temps, part. 1 (Sam Baron & Kristie Miller “The Paradoxes of Time Travel”, pp. 192-212) / Aricia Bellabene

18 nov. Les Paradoxes du voyage dans le temps, part. 2 (Sam Baron & Kristie Miller “The Paradoxes of Time Travel”, pp. 212-226) / Exposé: Julien Mommer (Le paradoxe des jumeaux)

25 nov. Le Paradoxe de la fiction, part. 1 (Colin Radford “Comment pouvons-nous être émus par le destin d’Anna Karenine?”, pp. 91-107) / Exposé: Patricia Sànchez Oliva

02 déc. Le Paradoxe de la fiction, part. 2 (Florian Cova & Fabrice Teroni “Is the paradox of fiction soluble in psychology?”, pp. 1-13) / Exposé: Noé Duvaux

09 déc. Le Paradoxe de l’omnipotence (Richard Swinburne “Omnipotence”, pp. 231-237) / Exposé: Alessandro Lauro

16 déc. Conclusion

Évaluation
Ce séminaire est noté et rapporte (si réussi) 4 crédits ECTS à faire valoir dans le pilier (principal ou secondaire) de Bachelor « Philosophie ». La note est attribuée en fonction des 3 critères suivants : le travail écrit (1/2), l’exposé en classe (1/4) et la participation (1/4).

Le travail écrit (entre 8 et 12 pages) doit traiter d’un paradoxe en particulier (mais pas nécessairement celui qui fait l’objet d’une présentation orale). En particulier, il s’agit (i) de présenter clairement le paradoxe (évaluation des prémisses et de la validité logique), (ii) de confronter plusieurs solutions concurrentes et éventuellement (iii) de prendre position.

L’exposé en classe (entre 30 et 45 minutes) consiste en la présentation d’un texte à l’aide d’un support (présentation Powerpoint/LaTeX ou hand out). Il doit permettre d’identifier les principales thèses du texte en question, ainsi que les différents arguments. L’exposé doit aussi comprendre une réflexion critique sur le texte afin de susciter une discussion en classe.

La participation renvoie aux interventions des étudiants durant le semestre. Il est en effet attendu que les étudiants lisent chacun des textes discutés en classe et préparent, pour chaque séance, au moins une question ou une objection à soumettre à l’exposant.

Sauf exception, les travaux écrits doivent être rendus au plus tard deux semaines après l’exposé en classe.

Consignes rédactionnelles de la FLSH: https://www.unine.ch/files/live/sites/philo/files/shared/documents/COURS/Consignes%20et%20DIrectives/ConsignesRedactionnellesFLSH-2016.pdf

Informations pratiques
Le séminaire “Les Paradoxes” a lieu tous les mercredis du semestre d’automne 2020 de 14h15 à 15h45 dans l’alvéole d’anglais (B.1.E49), située dans la bibliothèque de la FLSH (Espace Tilo-Frey 1).

L’alvéole d’anglais (B.1.E49) comprend 24 places (mesures Covid-19: 12 places avec masques; 6 places sans masques).

Le séminaire débutera le mercredi 16 septembre et se terminera le mercredi 16 décembre 2020.

Les deux premières séances (et potentiellement les séances suivantes) pourront être suivies en direct sur Webex, via un lien disponible sur la page “Moodle” du séminaire.

Tous les textes du séminaire sont disponibles sur la page “Moodle” du séminaire.

Bibliographie
CARROLL, Noel, (1990) The Philosophy of Horror, or Paradoxes of the Heart. New York / London: Routledge.
CLARK, Michael (2012) Paradoxes from A to Z. New York / London : Routledge.
COVA, Florian, TERONI, Fabrice, (2015) ‘Le paradoxe de la fiction : le retour’, in L’expression des émotions. M. Rueff & J. Zanetta, Genève: UNIGE, pp. 1-17
COVA, Florian, TERONI, Fabrice, (2016) ‘Is the paradox of fiction soluble in psychology?’, in Philosophical Psychology. Vol. 29, pp. 930-942. 
FINE, Kit, (1975) ‘Vagueness, Truth and Logic’, in Synthese. Vol. 30, pp. 265-300.
KRIPKE, Saul, (1975) ‘Outline of a Theory of Truth’, in Journal of Philosophy. Vol. 72, pp. 690-716.
LEWIS, David, (2017) ‘Les paradoxes du voyage dans le temps’, in Philosophie du temps. J. Benovsky (ed.), Genève: La Baconnière, pp. 391-412.
ŁUKOWSKI, Piotr, (2011) Paradoxes. Berlin: Springer.
RADFORD, Colin, (2013) ‘Comment pouvons-nous être émus par le destin d’Anna Karenine?’, F. Cova & A. Garcia (trad.), in Répha. N° 7, pp. 91-107.
RESCHER, Nicholas, (2001) Paradoxes: Their Roots, Range and Resolution. Chicago / La Salle: Open Court.
SAINSBURY, R. M, (2009) Paradoxes. Cambridge: Cambridge University Press.
SORENSEN, Roy, (2003) A Brief History of the Paradox: Philosophy and the Labyrinths of the Mind. Oxford: Oxford University Press.
STROBACH, Niko, (2013) Zeno’s Paradoxes, in A Companion to the Philosophy of Time. H. Dyke & A. Bardon (eds.), Oxford: Wiley-Blackwell, pp. 30-46.
SWINBURNE, Richard, (1973) ‘Omnipotence’, in American Philosophical Quarterly. Vol. 10, pp. 231-237.
WALTON, K. L, (1978) ‘Fearing fictions’, in The Journal of Philosophy. Vol. 75, pp. 5-27.
WILLIAMSON, Timothy, (1994a) Vagueness, London: Routledge.
WILLIAMSON, Timothy (1994b) ‘Definiteness and Knowability’, in Southern Journal of Philosophy. Vol. 33, 1994: 171-191.